Trois ans de mandat pourquoi faire ?

La trajectoire empruntée par la municipalité depuis mars 2014 donne le sentiment d’une gestion subie plutôt que d’une action déterminée et tranche nettement avec les engagements qui avaient été présentés à cette date.

Le respect de l’exigence éthique et politique de transparence, dont l’équipe mise en place en 2014 ne semble pas en avoir fait une ligne directrice, suscite notre inquiétude :

-utilisation extensive des délégations données à l’exécutif en début du mandat, sans qu’il en soit rendu compte au conseil municipal

-caractère évasif des réponses apportées en commissions et au conseil municipal

Ce sont des pratiques regrettables à l’échelle d’une commune dont la taille permettrait une véritable participation éclairée des habitants et de leurs représentants à la décision publique.

L’absence de lien de proximité avec les habitants si nécessaire pour le « bien vivre ensemble », se confirme par la diffusion erratique de Mosaïque et la quasi-absence de réunions publiques.

Mais il y a plus grave pour le maintien du lien social !

Les options prises ont conduit en effet à affaiblir les initiatives associatives en court-circuitant celles-ci dans l’organisation de manifestations, confiées à des opérateurs tiers contre rémunération

Dernière décision en date, celle de s’appuyer pour l’organisation du festival du Cirque programmé du 13 au 15 octobre sur la MJC de Ménival, alors que celle de Sainte-Foy avait elle-même développé des actions dans ce domaine !

Dans le même temps, des manifestations importantes  semblent être passées à la trappe : le festival de l’Aqueduc de Sainte Foy n’existe plus, alors même qu’à quelques kilomètres celui de Chaponost connaît un succès grandissant

De telles options sont coûteuses tant pour le contribuable que pour le lien social dans lequel nos associations jouent un rôle si essentiel et le risque de voir leur démobilisation est réel

Cette première partie du mandat a par ailleurs révélé le manque total d’ambitions de la municipalité qui n’affiche aucun projet majeur

Les premiers mois ont vu la mise en service des équipements réalisés sous la précédente mandature ou la poursuite des opérations également engagées ou décidées précédemment.

Rien ne se profile au-delà …alors même que le projet de PLUH, arrêté par la Métropole, prévoit une extension sans précédent de la constructibilité sur la commune, ce qui, à l’évidence, va générer des besoins qu’il convient d’anticiper.

Certes, on nous objecte de manière répétitive que la plupart des aménagements relève désormais de la compétence de la Métropole.

Pour autant, une commune comme Sainte Foy lès Lyon de 22 000 habitants et comptant deux représentants au conseil métropolitain n’est pas dépourvue de moyens d’action.

Il y a une autre voie, qui consiste à renouer avec les forces vives de la commune et ses habitants et à entrer dans une démarche constructive avec la Métropole.